Luxe et e-commerce : 2 jours pour en débattre

On le présentait, mais les chiffres le prouvent : le secteur du luxe  s’épanouit  sur le Net.

Dans une récente enquête, 25 % des consommateurs anglais interviewés disent qu’ils n’hésitent pas à dépenser  1 000 £ pour un produit acheté en ligne. Ils n’étaient que 12 % en 2008 (Source : Consummer eTail Report from GSI).

Quand on songe qu’il y a à peine deux ans,  peu d’entre nous connaissaient l’existence même de Twitter, cela donne une idée de la rapidité des changements en matière de branding.  Y compris pour les marques de luxe.

Les 18 et 19 mai 2010, des professionnels se réunissent à Londres pour Luxury Interactive (www.luxury-global.com), le plus grand congrès européen consacré aux stratégies interactives dans le secteur du luxe.

2 jours de conférences sur les dernières tendances et les solutions pour réussir sa stratégie E-business dans le secteur du luxe.

Le contenu de la conférence est accessible sur  www.luxury-global.com

Parmi les thèmes phares :

-     Luxe et e-commerce : comment créer du trafic sur une e-boutique ?

-     Réseaux sociaux : quelles stratégies pour une marque de luxe ?

-    Comment créer la synergie entre un  réseau de boutiques et son site web ?

-     Quelle stratégie CRM dans le luxe ?

Parmi les conférenciers annoncés : Fabrice Paget, CMO de Fabergé, qui détaillera le business model E-commerce qu’ il a mis en place, dans ce monde feutré de la haute joaillerie.

Cherchant à se développer, Fabergé a d’abord envisagé l’option consistant à ouvrir toujours plus de boutiques à l’international. Jusqu’au jour où le joaillier s’est rendu compte que, pour sa clientèle premium, un site en ligne avait le double avantage de la simplicité et de la discrétion; des qualités que ses c lients ne retrouvaient pas forcément dans le monde ‘bric & mortar’ des boutiques.

L’une des difficultés, pour une marque de luxe, est de reproduire en ligne toute l’expérience associé au vrai luxe. Fabrice Paget expliquera comment Fabergé arrive à reproduire,  sur son site web, toute l’attention personnelle que le client reçoit en boutique, et à l’associer aux  commodités de l’achat en ligne. Il ne suffit certainement pas de mettre à disposition de ses internautes un catalogue virtuel à feuilletter pour voir affluer dans le panier d’achat des commandes pour des diamants…

L’industrie du luxe se réunit chaque année pour discuter ensemble des défis auxquels elle doit répondre :  revisiter les codes marketing du luxe pour réussir une intégration parfaite entre le ON et le OFFline.

Les participants à cette conférence se recrutent parmi les grandes marques de luxe (Gucci, Burberry, Diane von Furstenberg, Polo Ralph Lauren, De Beers, Alfred Dunhill, Richemont, Moët Hennessy, Harvey Nichols, Jaeger-LeCoultre, Jaguar, Jumeirah, Jurlique, Liberty, Orient Express, le patron, Vertu et autres) mais aussi parmi des marques de luxe « accessibles »  qui viennent échanger et identifier les stratégies de croissance.

Pour voir le programme et vous inscrire : cliquez ici

Pour contacter Cécile Lowrey (en anglais/français), organisatrice du congrès : cliquez ici

Et pour ceux que cela intéresse, la synthèse de ce congrès sera publiée à l’issue du congrès. Pour être alerté du jour de sa parution, laissez vos coordonnées en cliquant ici.

 

Les commentaires sont clos.