[Interview à NRF] : Laurent Letourmy, cofondateur et CEO d’Ysance

 

 

 

Screen Shot 2017-01-24 at 2.43.27 PM

Romain Chaumais, CSO d’Ysance, et Laurent Letourmy, CEO d’Ysance, au Retail’s Big Show de New York.

 

 

 

DANS CET ARTICLE :

  • La NRF, vue par Laurent Letourmy, cofondateur et CEO d’Ysance
  • Qu’en retenir pour 2017 ?
  •  

Screen Shot 2017-01-24 at 6.04.00 PM

Après la vision du retail coté US donnée par Romain Chaumais, CSO d’Ysance, c’est au tour de Laurent Letourmy, CEO d’Ysance, de nous livrer « sa NRF » dans une version plus tricolore. Il faut dire que, à la manière d’un Davos, Romain et Laurent ont vécu un « Retail’s Big Show » en mode marathon, enchainant 60 rendez-vous sur 3 jours avec des CEO français et leurs boards. Parfois les équipes se connaissaient, parfois il s’agissait d’une première rencontre, facilitée, de ce coté-ci de l’Atlantique, par le fantastique travail réalisé par les équipes de Business France et de la French Tech.

 

Rencontre avec Laurent Letourny, sur le stand d’Ysance, une des 10 entreprises françaises retenues par Business France pour représenter la French Tech à NRF.

 

 Ysance en bref :    

Screen Shot 2017-01-24 at 6.58.00 PM

La technologie unique au monde d’Ysance jette un pont entre la vie digitale du consommateur et sa vie en magasin. Exploitant toute la puissance d’une Data Science orientée ROI, Ysance propose aux retailers de transformer leurs visiteurs identifiés online en acheteurs magasins, en sachant prédire le message à leur adresser – web, mobile et in store – pour déclencher la vente. Ysance compte une centaine de clients dans 26 pays. Parmi eux : Auchan, Boulanger, Yves Rocher…

 

:: Qu’avez-vous appris à NRF ?

Laurent Letourmy : J‘ai appris une chose, capitale, car récurrente au fil de la soixantaine de rencontres en one to one que Romain Chaumais, cofondateur et CSO d’Ysance, et moi-même, avons eu avec les CEO d’enseignes françaises :

réconcilier online et offline est leur sujet prioritaire. Ils n’ont plus le choix. Les CEO rencontrés savent qu’ils doivent placer le click-to-brick au cœur de l’équation économique et de la transformation digitale de leur entreprise. Certains nous ont même dit ouvertement que c’est une question de survie à 3-4 ans.

Une autre caractéristique du NRF sont le sérieux et la qualité des contacts pris sur place, grâce au travail remarquable réalisé, avant et durant le show, par l’équipe de Business France et de la French Tech. Les français qui font le voyage à la NRF sont des CEO, accompagnés de leurs boards. Et ils ne viennent pas ici en promeneur. En marge du salon des exposants se déroulent des réunions de haut niveau. Du business se fait à la NRF. Saluons donc les équipes de Business France et de la FrenchTech, et tout spécialement Florence Tison, Anne Dessemond, Antoine Fillot et Eric Morand.

 

:: Qu’est ce qui se confirme ?

Laurent Letourmy : Il se confirme que, au delà d’une plateforme DMP, les retailers demandent à ce qu’on les aide à faire le bon choix dans l’ensemble des technologies liées à la maitrise des données, dans un contexte d’explosion du volume de ces data (avec l’internet des objets, les réseaux sociaux, l’expérience client, la supply chain…). Certes la connaissance client issue du big data est une étape critique de leur transformation digitale. Mais après ? Comment traduire en business cette connaissance client, dans leurs offres en omnicanal ? C’est là que notre modèle les intéresse, à la fois éditeur d’une plateforme digitale data-centric et pôle « Digital Services » réunissant les technologies expertes qui mettent la data en action. Ce positionnement unique nous permet de les aider à identifier les bons partenaires, puis à piloter le projet en s’assurant que l’ensemble soit cohérent, efficient, et génère des ventes. Car c’est bien ceci qui leur importe au final.

Il se confirme une autre chose :

  • Data et intelligence artificielle sont absolument partout. En ligne bien sûr, mais aussi dans le magasin, sur le ticket de caisse, lors de la livraison, etc. Les retailers qui sauront exploiter la richesse de l’IA seront les grands gagnants. Car lorsque l’on sait faire parler la data, les effets de levier sont très grands.

 

 

 :: Qu’en retenez-vous pour 2017 ?

Laurent Letourmy Ces 3 jours de NRF nous ont confirmé, et rassuré, sur une foule de choses.

  • La confirmation que nos 4 ans de R&D passés à déployer une plateforme DMP People-centric nous placent au bon endroit, au bon moment.

 

  • La satisfaction également de constater que l’adhésion des retailers que nous avions anticipée est bien réelle, comme en atteste le succès rencontré par Ysance Stories™ que nous lancions à NRF. Ysance Stories™ est un moteur de marketing intelligent qui révèle dans chaque parcours client l’intention d’achat et donc l’historique qui anime ce parcours. Le marketeur va influencer les parcours clients à mesure que ceux-ci progressent. Du prédictif progressif à l’individu.

 

 

 

 

 

Screen Shot 2017-01-25 at 7.09.57 PM

Lancé à NRF, Ysance Stories™ est un moteur de marketing intelligent qui utilise l’intelligence artificielle pour analyser et influencer les parcours client omnicanal dans le retail.

Concrètement, la solution analyse un ensemble d’interactions provenant de multiples points de contact (campagnes sortantes, site web, applications mobiles, transactions sur POS ou tablettes dans le magasin, etc..) puis elle priorise le ciblage (profils intentionnistes d’achat, clients identifiés ou visiteurs anonymes), les sélections de produits (selon le degré de sensibilité au prix), et le canal préféré de l’individu.

Les marketers peuvent aussi mesurer la contribution de chaque interaction au résultat de chaque « histoire d’achat ». Un grand acteur de la distribution spécialisée a ainsi obtenu avec Ysance Stories™ un taux d’ouverture de ses campagnes emailing de 36 %, taux qui perdure, et lui génère un revenu incrémental très significatif par email ouvert.

  • Ces 3 jours à la NRF nous ont aussi montré que les retailers vous écoutent à condition que vous leur proposiez un vrai effet de levier dans leur équation économique. L’époque est difficile, ils ne se contentent plus de mesurettes cosmétiques.

 

  • Et… que la technologie d’Ysance est sans équivalent dans le monde. Savoir démontrer combien un click sur une bannière internet ou sur un mot clé rapporte de ventes en magasin est unique. C’est important, dans un contexte où le offline représente encore 90 % des ventes, mais où le digital influe sur 60 à 80 % des décisions d’achat.

Nous sommes au début d’une transformation de marché qui est profonde, puissante, et qui va toucher tout le monde, enseignes, marques, et consommateurs. C’est la révolution du commerce.

 

 

EN SAVOIR PLUS :

 

 

L’équipe de Business France :

  • Florence Tison     Head of Tech & Services, East Coast
  • Anne Dessemond Chef de Service Distribution et Services Innovants
  • Antoine Fillot        Trade Advisor Tech & Services
  • Eric Morand         Chef du département Tech et Services de Business France

 

 

 

 

 

 

logo-cic-oct-2014Customer Insight aide les entreprises à transposer avec succès les stratégies ayant fait leur preuve aux Etats-Unis. Les meilleurs use cases et solutions techniques, pour des résultats avérés. Parlons-en sur Linkedin

 

 

Écrire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *