Special BeautyTech US – Les entrepreneurs à suivre, invités de @BeautyTechNY à Manhattan

Source : BeautyTechNY

 

EN BREF

  • Le Chapter New York de la communauté @BeautyTechSF a tenu son premier meet up en Septembre
  • Be obsseded by your products! Sans produit qui rend heureux le consommateur, n’espérez même pas être dans la conversation
  • En levée de fonds ? Commencez à parler tôt et à rencontrer… les bonnes personnes
  • Où investir quand on est une startup BeautyTech ? A L.A. !

 

 

DANS LE DETAIL

Un lundi soir de septembre à Manhattan, 80+ membres newyorkais de la communauté mondiale @BeautyTechSF  se retrouvaient pour leur premier meet up à l’invitation d’Odile Roujol, sa fondatrice, et de Philippe Garnier, VP Business Development Octoly, qui anime le Chapter NY.

Source : BeautyTechNY

L’avenir du secteur de la beauté passe par la BeautyTech. Les points clés à retenir de cette discussion autour de business modèles totalement inédits, avec des hommes et des femmes qui font la Beauty et la FashionTech d’aujourd’hui.

 

 

  • Part #2 : Portrait de ces nouveaux entrepreneurs de la Beauty & FashionTech

 

 

Source : BeautyTechNY

 

PART #1 :  POINTS CLÉS DE @BEAUTYTECHNY

Les speakers (mais parle-t-on de speaker dans ce format meet up fondé sur des conversations « d’entrepreneurs à entrepreneurs ?) sont les fondateurs de formidables business créés autour du Social, des Community et de l’intelligence artificielle : des plateformes de recommandations beauté et de diagnostiques de peau basées sur la data, de Live Video, et des modèles D2C sur le principe de l’inscription.

Lire ici le débriefing complet de la soirée par d’Odile Roujol . Et ci-après les points forts de cette conversation entre entrepreneurs, mentors et investors :

 

  • 3 VALEURS COMMUNES

Cette nouvelle génération d’entrepreneurs a trois points communs :

  • Ils se sont fixés une mission
  • ils se servent de manière intensive des data
  • ils veulent tous avoir un impact dans la vie des personnes.

 

  • LE PRODUIT, UNE OBSESSION

Product has to lead. Without great products and great quality, Hammitt wouldn’t be in the conversation” me confiait récemment Tony Drockton, le président de la marque de sacs de luxe Californienne Hammitt qui fête ses 10 ans.

Même chose pour une startup. Le produit ou le service doit rendre le client heureux.

Neda Daneshzadeh, cofondatrice et associée chez Prelude Growth Partners, a révélé que, lorsqu’elle étudie les dossiers de startup en levée de fond, elle va regarder le coût d’acquisition des clients, mais plus encore le taux de rétention.

Prelude Growth a défini une méthodologie pour s’assurer que des clients testent les produits, afin de disposer de retours d’expérience et de notations, pour définir la meilleure expérience sur le marché. Cela fait partie de leur processus de prise de décision pour choisir une entreprise.

L’Oréal ne fait pas autrement, se souvient Odile Roujol : “ Cela me rappelle la règle d’or de l’Oréal, qui consiste à commencer de nombreuses réunions par : Qu’est-ce que dit le consommateur? ”.

 

  • LEVER DES FONDS ? EN EARLY STAGE, DEMARREZ LA CONVERSATION TÔT

Le conseil d’Odile Roujol : « Pour le CEO, la préparation d’une levée de fond est un travail à plein temps. Soyez-en conscient pour ne pas mettre en péril votre entreprise ou la vie au quotidien de votre équipe.

Commencez tôt, en utilisant votre réseau d’anciens élèves pour des conversations et des présentations, entourez-vous d’experts du domaine pour vous assurer qu’ils peuvent vous aider à mieux comprendre l’écosystème ou à vous donner des « superpowers » spécifiques ». Les approches directes sans introduction sur Linkedin ne sont pas recommandées, mais certains des fondateurs présents ont néanmoins expliqué qu’ils avaient réussi à convaincre de précieux Business Angels via cette méthode.

 » Pour le CEO, la préparation d’une levée de fond est un travail à plein temps  » Odile Roujol

 

Autres témoignages :

Siqi Mou (la co-fondatrice et CEO de Helloava  (un service de conseils personnalisés et de recommandations de produits de soin de la peau alimenté par l’IA, prodigué par des dermatologues et esthéticiennes experts qui se fondent sur les besoins spécifiques de chaque personne) est active sur les réseaux sociaux. Siqi s’assure que les personnes connaissent HelloAva, et considèrent la marque comme une référence en terme d’agent conversationnel et de chat bot.

 

La modératrice de ce panel, Mary Palmieri , fondatrice de The Beauty Marketplace ( la première plateforme intelligente internationale de conseils beauté personnalisés et de recommandations de produits, centrée sur le segment de niche si prisé actuellement : la indie beauty) a expliqué que chaque jour, elle raconte de belles histoires sur Instagram, et chaque semaine, elle prend le temps d’échanger autour d’un café avec des personnes qu’elle identifie comme ayant un rapport avec son entreprise.

 

Carly-Ann Fergus ,directrice de XRC Labs (un accélérateur de retail tech lancé en partenariat avec Kurt Salmon et la Parsons School of Design) a choisi  d’investir dans Cherry Pick AI (une plateforme de marketing automatisée qui transforme les intentions d’achat sur Instagram en ventes pour les marques et retailers beauté) non seulement pour les compétences en informatique et en machine learning de son CEO et co-fondateur Justin Stewart, mais aussi parce que celui-ci partage la même vision, un point essentiel pour Ann Carly a ce stade de seed stage.

 

Joseph Sartre, Venture Capital Investor chez Blue Capital à New York, a investi dans For Days (entreprise de l’économie circulaire pour le retail, qui propose l’abonnement à des t-shirts 100% bio, 0% de déchets, fabriqués à Los Angeles, que l’on renvoie au moment souhaité pour en recevoir de nouveaux),car non seulement il croyait au modèle économique et à l’équipe fondatrice, mais il était convaincu de partager les mêmes valeurs. Leur but : éduquer le consommateur à être conscient de l’eau consommée nécessaire pour fabriquer un T-shirt, et trouver des moyens de réduire le gaspillage avec une solution simple qui rende la vie du client meilleure.

 

Odile Roujol ( qui vient de réveler à l’Atelier SF  le lancement de BeautyTech co-creation studio  (We fund and build Data-Powered startups. D2C. We support Purpose-Driven founders: « Après le love money, et en particulier dans des modèles Direct to Consumer où il faut produire pour les premières commandes, je reçois beaucoup d’appels à San Francisco demandant des introductions auprès de business angels pour trouver les premiers financements. Mon conseil est toujours le même : avoir des angels proche de votre localisation. Et si possible comprenant la mission de votre entreprise. BeautyTech co-creation studio s’attèlera aux premiers miles, le 0 to 1 million de dollars en CA. Les VCs prennent le relais des 3 millions de CA, et les private equities et corporations sont très présents dans la conversation dès 5 millions. 

Je crois à une méthode alliant le travail sur la marque et les produits, la Business Stratégie mais aussi l’optimisation des coûts d’acquisition dans une période clé pour le fondateur, lui permettant de grandir plus vite grâce à une utilisation pertinente des données des clients. Pour le meilleur en terme d’expérience client. »

Source : @BeautyTechNY

 

  • COAST TO COAST : New York, San Francisco, deux conversations différentes

 Odile Roujol (française ayant occupée des postes de direction dans des groupes internationaux à Paris et New York, aujourd’hui installée à San Francisco) raconte :

A San Francisco, vous allez d’abord parlé mission et communauté,  puis vous consacrerez une grande part de la conversation à la technologie, aux algorithmes, à la computer vision, ect. ».

« A New-York, vous allez parler avant tout expérience clients, ’look and feel’ du produit,  marque et stratégie Retail & distribution ».

 

  • LA MEILLEURE VILLE OÙ LANCER SA STARTUP BEAUTY ?

Question posée par Odile Roujol à Neda Daneshzadeh (Prelude Growth Partners): “ Si vous étiez à la place d’un entrepreneur de la BeautyTech, où iriez-vous vous installer ?” Sa réponse : Los Angeles !

Odile fait remarquer qu’une majorité des success stories Beauty et Fashion américaines de ces dernières années est née à San Francisco, ou dans la Silicon Valley : “ Nous avons tous entendu parler du succès de Stitchfix, All Birds, Poshmark, Ipsy, Brit and Co, Style Seat ou Hims, et Brandless maintenant. Toutes ces sociétés ont été fondées à San Francisco. Les plates-formes sont nées dans la Silicon Valley : Pinterest a son bureau dans la ville, et Facebook et Instagram ouvrent les leurs” explique Odile Roujol.

Certes Emily Weiss, fondatrice de Glossier, est newyorkaise et a son siège à New York, mais elle est l’invitée régulière de la conférence iconique Techcrunch Dsrupt à San Francisco. Il y a une raison pour cela.

 

Source : @beautyTechSF

 

 

Alors pourquoi L.A ? Pourquoi Neda opterait pour la  Silicon Valley’s Beach?

Neda : « Il y a plus d’argent que jamais prêt à être investi à Los Angeles, de nouveaux fonds et des sociétés de capital-risque qui ouvrent des bureaux, et des investisseurs providentiels tels que des celebrity (le célèbre Ashton Kutcher). Les celebrities créent également leur propre ligne, à la suite de l’énorme succès de Kylie Jenner ».

Los Angeles, c’est la créativité, des talents aux compétences multiples, une capacité à comprendre les tendances et le retail, dans l’objectif d’avoir un impact” .

Et oui, ils ont aussi une plateforme avec Snapchat, et tout un écosystème autour. Et bien-sûr Il y a l’industrie du divertissement avec toutes les technologies de réalité augmentée ».

Il est vrai qu’à L.A., on connait depuis longtemps ce que influence veut dire, fait remarquer Odile. “ Pas seulement le reach et l’engagement, mais aussi la viralité, et les utilisateurs devenant les meilleurs ambassadeurs ».

Essentiel dans un monde Social-First. Quelque chose qui explique la réussite de Social Standards, une solution d’étude de marché de nouvelle génération qui, pour la première fois, relie les données sociales de Twitter et Instagram aux données de vente, et qui compte à son board Odile Roujol.

 

 

Et pourquoi vouloir opposer SF à L.A. ?

Los Angeles a son chapter ! : @BeautyTechLA,  animé par Zak Parker, le fondateur de LUK network, un moteur de recherche de talents pour les secteurs de la mode et de l’entertainment (modèles, photographes, stylistes, coiffeurs et maquilleurs, etc.).

Et prenons le pari, la nouvelle aventure entrepreneuriale d’accompagnement de start up qu’Odile Roujol aura bien ses bureaux à San Francisco mais ne s’interdira pas d’accompagner des startup de la BeautyTech et FashionTech implantés dans cette beautitull Silicon Valley’s Beach.

Après tout, SFO et LAX ne sont qu’à une heure de vol !

 

 

PART #2  PORTRAIT DES ENTREPRENEURS ET INVESTISSEURS  

 

Panel #1: NEW TRENDS

A la découverte de 3 créateurs à l’avenir très prometteur

INTERVIEWEUR : Carly-Ann Fergus, Director XRC Labs

 

Carly-Ann Fergus se situe à l’intersection de la mode, de la technologie et du retail. Elle est directrice de XRC Labs, un accélérateur de retail tech lancé en partenariat avec Kurt Salmon et la Parsons School of Design, à la The New School.

Carly-Ann intervient dans la sélection des startups à inclure dans le portefeuille et favorise les relations de celles-ci avec les entreprises partenaires et les experts de l’industrie, afin d’accélérer leurs business.

 

Arnaud Plas, CEO Prose

Si il n’existe pas deux textures de cheveux identiques, pourquoi voit-on autant de marques de soins capillaires traitant tout type de cheveux à la fois ? Arnaud Plas est co-fondateur et CEO de Prose, une plateforme qui permet de créer des soins capillaires naturels et sur mesure, combinant l’expertise d’un styliste professionnel (en ligne ou dans un salon), les besoins spécifiques de la personne et les ingrédients de la plus haute qualité, ceci pour obtenir des cheveux magnifiques.

Prose est convaincu que c’est en écoutant ses clients que l’on est en mesure de créer la meilleure expérience possible. La start up a conçu des algorithmes et un système de production spécifiques dans le but de prioriser les commentaires des clients et de les intégrer à chaque étape.

Ancien de L’Oréal Paris et L’Oréal US, Arnaud, avec ses 3 autres co-fondateurs, réinvente la vente des soins capillaires professionnels et développe une puissante plateforme de distribution accessible aux stylistes à travers tous les États-Unis.

 

 

Kristy Caylor, CEO For Days  

Kristy Caylor est la CEO de For Days (T-shirts that never get old), entreprise de l’économie circulaire pour le retail, qui veut avoir un impact positif en changeant la perception de chacun envers ses t-shirts (un vêtement universel ! ) et bientôt envers beaucoup d’autres choses. Lancé sur un modèle d’adhésion, avec des t-shirts 100% bio, 0% de déchets, fabriqués à Los Angeles, For Days propose de recevoir à domicile ses t-shirts, puis au moment voulu de les renvoyer et d’en recevoir de nouveaux. The new new.  Pour l’abonné, une manière de palier à l’encombrement des placards…

Précédemment, Kristy Caylor a cofondé avec succès Maiyet, une marque de luxe. Elle a démarré sa carrière dans le groupe Gap, Inc.

 

 

 Jihan Thompson, co-fondatrice et CEO de Swivel Beauty

Swivel Beauty est une application proposée aux femmes de couleur afin d’obtenir de splendides cheveux, en les mettant en relation avec les stylistes appropriés pour leur type et leur texture de cheveux. Jihan Thompson apporte une vraie solution aux attentes des femmes de couleur, des attentes qui n’ont pas reçues jusqu’alors des réponses satisfaisantes

Avant de lancer Swivel Beauty en 2016, Jihan Thompson fut pendant près de 10 ans rédactrice en chef de prestigieux magazines féminins, dont Oprah Magazine, Marie Claire et Glamour.

 

 

 

 

 

 

INVESTOR FIRE CHAT: REINVENTING CUSTOMER EXPERIENCE

Conversation sans détour entre deux figures du secteur : l’investisseur Neda Daneshzadeh et Siqi Mou, élue Rising Stars Under 30 2018 par la revue Inc

MODERATEUR : Neda Daneshzadeh, cofondatrice et associée chez Prelude Growth Partners

Neda Daneshzadeh est cofondatrice et associée chez Prelude Growth, une société de growth equity axée sur les marques de consommation à fort potentiel et à croissance rapide, notamment dans le secteur de la beauté.

Avant de cofonder Prelude Growth Partners, Neda Daneshzadeh était associée et membre du comité d’investissement de L Catterton, une société mondiale de capital-investissement, où elle a travaillé pendant 12 ans. Elle a démarré sa carrière chez McKinsey & Company, Morgan Stanley, puis Bed, Bath & Beyond.

 

 

Siqi Mou, co-fondatrice et CEO HelloAv

Siqi Mou est la co-fondatrice et CEO de Helloava un service de conseils personnalisés et de recommandations de produits, alimenté par l’IA, prodigué par des dermatologues et esthéticiennes experts, qui se fonde sur les besoins spécifiques de chaque personne en matière de soins de la peau. Les clients interagissent avec HelloAva au travers d’une interface conversationnelle et de bots.

Ancienne journaliste Finance sur Bloomberg TV, Siqi Mou a également occupé des postes chez Morgan Stanley, PIMCO et à la Federal Reserve, avant de lancer HelloAva. Diplomée de Stanford, elle figure cette année dans la liste Rising Stars Under 30 de la revue Incet fut élue Women in Digital par L’Oréal en 2017.

 

 

 

 

Panel #2: REINVENTING CUSTOMER EXPERIENCE

 

INTERVIEWEUR : Mary Palmieri, CEO The Beauty Marketplace

From insider to influencer to innovator. Mary Palmieri est une entrepreneuse-née. Dès 2009 elle créait le premier blog BtoB de l’industrie de la beauté. Diplomée de la Fashion Institute of Technology de New York City, et de la Columbia University, Mary Palmieri, CEO de The Beauty Marketplace (TBM), réinvente l’expérience d’achat des consommateurs en les aidant à s’informer et à découvrir leurs meilleurs produits de beauté.

TBM est la première plateforme intelligente internationale de conseils beauté personnalisés et de recommandations de produits, centrée sur le segment de niche si prisé actuellement : la indie beauty.

 

 

Danielle Cohen-Shohet, CEO et Co-Foundatrice GlossGenius

Danielle Cohen-Shohet est la CEO et co-fondatrice de GlossGenius, une plateforme BtoB au service des professionnels de la beauté à travers les États-Unis. Genius leur propose les outils pour développer leur entreprise tout en gardant le contrôle : prise de rendez-vous automatisée, paiements next-day, gestion des clients et outils de marketing intégrés.

Auparavant, Danielle était analyste chez Goldman, Sachs & Co.. Elle est diplômée de l’Université de Princeton.

 

 

 

 

Danielle Li, founder of Popshop Live

Danielle Li est la fondatrice de Popshop Live, une marketplace mobile nouvelle génération, diffusant  des vidéos interactives en direct. Le principe ? D’un coté des personnes créent et hébergent leur propre chaine pop up shopping et vendent directement à une audience mondiale, de l’autre coté, des consommateurs découvrent, interagissent et achètent via ces live vidéos.

Danielle ré-imagine l’expérience e-commerce pour la génération Snapchat en se donnant pour mission de créer des espaces en ligne où se croisent le social, le divertissement et le commerce.

 

 

Joseph Sartre, Venture Capital Investor Blue Capital, NYC

Joseph Sartre est Venture Capital Investor chez Blue Capital à New York, après avoir passé 5 ans à Shanghai pour le compte de Danone. Sa bio façon Twitter ? Operator turned investor , raised in  🇫🇷  🇩🇯  🇺🇸  🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿  adoptive  🇨🇳  resident and passion for commerce, data, consumers and cocktails. Gageons qu’avec un tel esprit curieux, crossboarder, l’échange sera vivifiant.

 

 

 

 

 

 

Lire ici le débriefing complet de la soirée par d’Odile Roujol 

PROCHAIN MEET UP : à Paris ce 4 octobre : ‪@BeautyTechParis‪ ‪ ,organisé par @IsabelleRabier@ilankoskas  http://lnkd.in/gBMrgD5

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Lire sur Medium les posts d’Odile Roujol relatant les derniers meet-up

  • Devenir membre de la communauté  @BeautyTechSF
  • Suivre BeautyTechNY sur Twitter
  • Suivre BeautyTechSF  sur Twitter
  • Suivre BeautyTechSF sur Instagram
  • Suivre Odile Roujol sur Twitter
  • Suivre les autres comptes Twitter :

@BeautyTechSF @BeautyTechParis,@BeautyTechLA,@BeautyTechNY,  @BeautytechTokyo@beautytechseoul ,@BeautytechChina  @BeautytechLondon  et @beautytechindia @BeautyTechBR

 

Customer Insight repère les innovations en Digital, Mobile et Retail aux Etats-Unis, et aide les entreprises françaises à transposer avec succès ces stratégies ayant fait leur preuve aux U.S. Notre méthode, nos prestations sur-mesure. Parlons ensemble sur Linkedin, par mail ou au 06 12 83 39 28.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *