Talking with… Christophe Balaresque, Arjowiggins Creative Papers

 

Screen Shot 2015-09-10 at 1.21.12 PM

Christophe BALARESQUE, Luxury Brands & Marketing Director – Arjowiggins Creative Papers

 

 

Les agences évènementielles ont du souci à se faire.

Avec une bonne idée et de l’ambition, un grand groupe peut parfaitement monter en interne un événement d’envergure internationale, dans des délais … fous.

La preuve avec Arjowiggins :

  • 4 petits mois seulement ont été nécessaires au groupe papetier pour organiser une exposition itinérante dans six capitales européennes,
  • et 5 petits jours seulement pour finaliser, imprimer et adresser le livre souvenirs de la tournée à 500 happy few.

Arjowiggins a conçu le tout – 6 expositions et le livre – en interne, avec le concours d’une poignée de partenaires extérieurs de confiance, et en association avec Antalis, sa société sœur, premier groupe en Europe de distribution de papiers, de produits de communication visuelle et de solutions d’emballage.

Au delà de la rapidité d’exécution, ces deux initiatives soulignent la capacité d’Arjowiggins, leader mondial de la fabrication de papiers techniques et de création, à susciter un engouement autour du print en réunissant sur trois jours, dans 6 capitales, les passionnés de la chose imprimée créative.

Rencontre avec Christophe Balaresque, Directeur Marketing d’Arjowiggins Creative Papers.

 

 

Patrick Burgoyne, Editor de Creative Review
et Christophe Balaresque, lors de la Pop-Up Exhibition à Londres (22 au 24 avril 2015).

 

:: Un concert, une exposition – voir un grand mariage – se préparent plus d’un an à l’avance. Chez Arjowiggins, vous montez une tournée de 6 Pop-Up Exhibitions, dans 6 capitales différentes, en 7 mois. Expliquez-nous.

Christophe Balaresque : Tout est allé très vite. Nous avons eu l’idée de cette tournée européenne en mai 2014. En septembre, nous validions le concept et l’équation budgétaire.

Le 31 décembre, nous recevions de trente pays 540 échantillons de documents imprimés (identités visuelles, cartes de visite, livres, invitations, affiches) provenant de marques de luxe, de restaurants, de PME ou encore d’administrations. Pour constituer une source d’inspiration potentiellement exploitable, les échantillons devaient avoir été réalisés dans les 12 derniers mois.

9 janvier 2015 : nous sélectionnons en interne 150 matériels sur les 540 reçus.

Arjowiggins_0057_

Une sélection de 150 échantillons provenant de 30 pays

 

29 janvier : vernissage de la première exposition, à Paris.

Screen Shot 2015-03-04 at 12.58.11 PM

Premier Pop-Up Exhibition fin janvier 2015 à Paris, au Couvent des récollets.

Puis nous avons enchainé sur Barcelone, Milan, Londres, Amsterdam pour clôturer la tournée avec Berlin, le 20 Juin.

AlfaLibraArjowiggins-006

AlfaLibraArjowigginsBarcelone-220

 

:: Et la veille de cette dernière exposition, vous décidez tout à coup d’éditer le livre de ces expositions. Il sera expédié 8 jours après. Comment est-ce possible techniquement ?

Arjowiggins_0048_

Le livre souvenirs des 6 expositions, réalisé – de la conception à l’expédition – en 5 jours, après la clôture de la dernière exposition.

 

Christophe Balaresque : L’idée d’éditer le catalogue souvenirs de ces expositions nous est venue un mercredi soir, la veille du vernissage de l’avant dernière Pop-Up Exhibitions à Amsterdam. Il nous a semblé important de faire vivre dans un livre l’émotion palpable dans chaque capitale, en effectuant une sélection parmi les milliers de photos présents sur notre serveur, qui autrement ne seraient vues par personne.

AlfalibraArjowigginsLondres-272

Cinq jours après Berlin, nous adressions le livre à 500 destinataires, imprimé en numérique sur les presses numériques HP Indigo. Pour être aussi réactif, il faut un vrai travail d’équipe, utiliser les bonnes technologies et avoir les idées claires. Dès le départ, nous savions ce que nous voulions faire. «Decision is progress».

 

:: 1622 visiteurs à Londres, 745 à Amsterdam, 630 à Paris. Comment avez-vous attiré autant de professionnels, que l’on sait par ailleurs très sollicités ?

Christophe Balaresque : Le bouche à oreille a extrêmement bien fonctionné. Le fait notamment de pouvoir toucher les papiers exposés a été très apprécié, et cela s’est vite su. En général dans une exposition, on est prié de « ne pas toucher ». Là, pour la première fois, les visiteurs pouvaient toucher les échantillons, seule manière pour

AlfaLibraArjowigginsParis-208

« Le fait notamment de pouvoir toucher les papiers exposés a été très apprécié »

 

:: Quel était votre objectif en créant cette tournée européenne ?

Christophe Balaresque : En concevant ces Pop-Up Exhibitions by Arjowiggins, in association with Antalis, nous voulions mettre en place une approche nouvelle et innovante pour approfondir les relations avec les imprimeurs, les designers et les marques.

Créer un événement fédérateur dans les six plus grandes villes graphiques d’Europe, et nouer un dialogue, à chaque étape, avec tous les acteurs de la filière print.

Ces six capitales – Paris, Barcelone, Milan, Londres, Amsterdam, Berlin – ont été choisies pour leur excellence reconnue en matière de design graphique et la taille de la communauté des designers.

A chaque étape, nous avons convié les personnes pour qui la dimension esthétique du papier est prépondérante – des designers, imprimeurs créatifs, annonceurs utilisateurs du papier de création, et des étudiants.

Nous voulions les sensibiliser sur les possibilités créatives des gammes de papier et de leurs différentes utilisations.

 

:: Pourquoi vouloir tout concentrer sur 5 mois ?

Christophe Balaresque : L’idée pour Arjowiggins était d’être dans une énergie pro-active dès le mois de Janvier. Dans beaucoup de métiers, dont le nôtre, les plans marketing s’élaborent en Septembre et se valident en Novembre. Organiser ces 6 expositions à un rythme soutenu sur le premier semestre a permis à Arjowiggins d’assurer sa présence dans les Plans Marketing quelques mois après.

 

 :: On imagine que vous n’allez pas vous arrêter là…

Christophe Balaresque : Après l’Europe, nous élargissons à d’autres continents. Nous prévoyons d’organiser quatre nouvelles Pop-Up Exhibitions dans les mois à venir, à New York, Sao Paulo, Dubaï et Hong Kong.

 

:: Votre autre actualité est la parution du Paper Book

Christophe Balaresque : Si Arjowiggins construit une très belle image dans le monde entier, c’est probablement parce que nous cherchons à avoir une écoute très active de tous nos clients et prescripteurs.

Nous sommes donc arrivés devant eux en début d’année avec le Paper Book, reconnu comme la « bible » de tous les papiers Arjowiggins, présentés de manière simple et astucieuse pour aider les Directeurs Artistiques dans leur travail au quotidien.

Screen Shot 2015-09-10 at 3.41.34 PM

Le Paper Book, reconnu comme la « bible » de tous les papiers Arjowiggins.

Un tel pari se devait d’être pris. Le Paper Book pèse près de 3,5 kg, une vraie gageure à concevoir, fabriquer et expédier à 20 000 exemplaires dans le monde entier. Mais un livre outil utile, nous l’espérons, pour chaque DA qui s’intéresse aux papiers de qualité.

Screen Shot 2015-09-10 at 3.42.12 PM

Exemple d’une page du Paper Book : le papier de création est présenté avec mention de son grammage, indication des autres grammages disponibles et du format. Le créatif dispose pour la première fois en un lieu unique de toutes les données nécessaires pour choisir son papier.

 

 

 

 

 

Screen Shot 2015-09-10 at 3.40.57 PM

Comment emballer de manière élégante cet objet pesant plus de 3,5 kg ? Quelle logistique pour l’envoyer dans le monde entier à 20000 exemplaires selon 3 modèles ? Mission confiée à North agency et Prod Machine (Photo : Prod Machine, Lee Mawdsley)

Screen Shot 2015-09-10 at 3.40.21 PM

 

Le film The Paper Book by Arjowiggins Creative Papers

:: Et justement, quelles furent leurs réactions en recevant ce Paper Book ?

Christophe Balaresque : Excellentes. Beaucoup de personnes ont pris en photo le Paper Book pour la poster sur Instagram, où se sont exprimées spontanément sur Facebook et Twitter à la réception du coffret ; d’autres l’ont fait d’une manière plus personnelle, au travers d’un petit mot manuscrit. Ils exprimaient en une phrase leur reconnaissance pour le service que nous leur apportions. Pour nous, c’était simplement rappeler que nos marques sont le standard international des papiers de création.

Screen Shot 2015-09-10 at 3.43.27 PM

« Le bouche à oreille a extrêmement bien fonctionné ». Ici, les mots d’appréciation postés sur la Page Instagram d’Arjowiggins Creative Papers

 

 

 

 

Screen Shot 2015-09-10 at 5.08.46 PM

L’équipe de Arjowiggins Creative Papers

 

 Les personnes qui ont contribué à ces POP-UP Exhibitions, en association avec Antalis :

 

:: POUR ALLER PLUS LOIN

– Pop-Up Exhibitions by Arjowiggins : revoir toutes les photos

– Les plateformes interactives d’Arjowiggins Creative Papers :

– Le film  The Paper Book by Arjowiggins Creative Papers

 

 

 

Les commentaires sont clos.