Comment Groupon a augmenté sa base d’inscrits de 2 371 %

Comment Groupon a augmenté sa base d’inscrits de 2 371 %

Tout le monde est gaga devant Groupon.

L’entreprise, basée à Chicago, a démarré l’année 2010 avec 135 salariés;  aujourd’hui ils sont 2 500 dans le monde  à  négocier les offres, créer les annonces et envoyer des dizaines de millions d’emails proposant “le deal  du jour” chez des commerçants à coté de chez vous.

L’engouement des consommateurs est spectaculaire. Sur les 9 premiers mois de l’année,  la base d’inscrits à Groupon est passée de 3 millions à 30 millions d’inscrits à travers le monde.

Comme nous entrons dans la période des bilans de l’année (voir pour cette année, de la décennie), le magazine américain AdAge ne déroge pas à la règle en publiant dans son dernier numéro la liste des  30 marques qui, à ses yeux, ont marqué l’année 2010 dans le monde.

Groupon y figure en bonne place.

Et quand AdAge interroge Rob Solomon, Président et Chief Operating Officer de Groupon sur les raisons selon lui du succès de Groupon, celui-ci met en avant “le pouvoir de l’achat groupé en ligne qui permet aux  internautes d’obtenir les meilleures réductions sur des produits, des services ou encore des prestations loisirs”.

Rob Solomon, President and CMO, Groupon

L’autre explication, selon Rob Solomon, est à rechercher derrière cette fameuse  “prime aux premiers entrants” qui fait de Groupon – pour le moment – un acteur indéboulonnable.

L’achat groupé n’est pas un concept nouveau– on se souvient en France de Clust, lancé par Joel Palix au début  des années 2000.

Mais Groupon y ajoute la géolocalisation.

Rob Solomon  souligne aussi un autre facteur : “Avant Groupon, rares étaient les ‘entreprises qui  jetaient un pont entre  le ON et le OFF, en ramenant les internautes  vers la boutique physique”.

Groupon  est arrivé avec une solution qui a immédiatement séduit à la fois les commerçants ( qui voient  leur trafic magasin augmenter) et les consommateurs (qui bénéficient  de réductions près de chez eux ou à proximité de leurs lieux de travail).

Une autre raison  du succès,  c’est l’aspect communauté et viralité.  C’est très tentant pour un internaute de passer le  “bon plan” à un ami(e), quitte même à profiter de l’occasion pour se retrouver  sur place et profiter ensemble de la bonne affaire, quelle qu’elle  soit :  un coiffeur hype à prix tout doux , un spectacle en VIP ou une réduction  au café en vogue en  bas de la rue.

Mais Groupon ne se limite plus aux petits commerçants de proximité. En Septembre, pour la première fois, Groupon a lancé une campagne nationale en partenariat avec GAP, qui  a  écoulé avec cette opérations 445 000 bons de réductions.

Groupon  ne  va surement pas s’arrêter en si bon chemin. D’autres  campagnes nationales sont prévues,  en partenariat avec des voyagistes et des grands magasins.

Bientôt  Groupon… OFFline !

Jusqu’à présent, Groupon a grandi de manière organique, via le buzz.

Cette ère va changer, annonce Rob Solomon: ” Pour développer la marque, l’étape suivante passe par les médias traditionaux OFFline et les techniques de branding. Si vous observez les grandes marques iconiques qui se sont développées sur le Net, elles sont toutes en train  de faire cette transition vers le OFF et nous aussi, nous allons prendre ce chemin”.

Bientôt un mailing Groupon dans votre boîte aux lettres  ?

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.