Jean Patou, parfumeur ultra selectif (mobile friendly ?)

Jean Patou, parfumeur ultra selectif (mobile friendly ?)

Courtesy Jean Patou

Courtesy Jean Patou

 

Ce matin, on lit avec un étonnement joyeux, dans le Journal du Dimanche, sous la plume de Pascale Caussat, le lancement d’un coffret personnalisé Jean Patou, au prix de 50 000 euros.

Déraisonnable ?

Pas si certain.

Ce coffret 100 % personnalisé comporte :

– un parfum sur-mesure concocté en one-to-one avec le parfumeur de la maison, Thomas Fontaine

Thomas

Thomas Fontaine, Parfumeur de la Maison Jean Patou

– un flacon signé Baccarat

–  un coffret créé par un malletier d’exception, par exemple Pinel & Pinel.

Screen Shot 2015-07-26 at 1.55.14 PM

Qui peut acquérir un parfum à 50 000 euros ?

Bruno Cottard, le vice-président de Jean Patou interviewé dans l’article, décrit ainsi ses futurs clients : ” Nous estimons la clientèle potentielle à quelques milliers de personnnes dans le monde, la même que celle de la haute couture (…)”

La pari semble jouable.

Après tout, Jean Patou, désormais propriété du groupe britannique Shaneel, est le créateur de Joy, le parfum le plus cher du monde, lancé en 1929 “pour les clientes américaines qui ne pouvaient plus venir en Europe”, rappelle Bruno Cottard.

Screen Shot 2015-07-26 at 11.56.50 AM

Luxe et Mobile sont intimement liés

Pouvons-nous suggérer un privilège à ajouter aux services sur-mesure de ce coffret ?

Une application mobile.

Une app pour l’ultra luxe?

Yes. La clientèle du Luxe est connectée (l’article publié cette semaine dans Les Echos, citant de Nathalie Remy qui codirige en Europe le pôle d’activité Mode et Luxe de McKinsey, l’a encore prouvé).

Screen Shot 2015-07-26 at 1.47.50 PM

Une application mobile est le nouvel atout des marques pour faire grandir la relation avec leurs clients. On n’avait encore jamais connu canal aussi direct pour développer les ventes.

Par exemple, l’appli mobile façon Conciergerie de Jean Patou serait :

  • proposée par le Conseiller qui a aidé à l’achat du coffret personnalisé (à la boutique parisienne de Jean Patou ou chez un des parfumeurs agréés par la Maison)
  • Opt In (la cliente décide de télécharger l’appli, puis règle le type de données qu’elle accepte de partager avec la marque)

avec les bénéfices suivants :

  • Relation directe permanente dans l’appli avec le parfumeur de la Maison Thomas Fontaine (via text message, téléphone ou email selon le contexte). Celui-ci peut jouer le rôle de Conseiller Parfum, et plus largement de Conseiller Elégance (quel parfum, pour quelle circonstance, avec quelle tenue ? )
  • Accueil personnalisé In Store par son Conseiller Personnel, lorsque la cliente se rend dans la boutique parisienne, ou dans l’un des grands magasins new yorkais qui supporte la technologie Beacon et détectera alors l’arrivée en boutique de cette cliente, via son application mobile (Neiman Marcus…)
  • Prise de Rendez-vous pour une consultation individuelle, dans l’appli mobile, avec son Conseiller attitré en boutique
  • Invitations VIP (Découverte Personnalisée in store de fragrances, Events organisés par la Maison…)
  • Programme Gifts & Privilèges : une succession de petites attentions et cadeaux annoncés en push notifications sur le smarphone de la cliente. Celle-ci sauvegarde ceux qui l’intéresse dans un onglet Gifts & Privilèges pour venir en bénéficier dans la boutique Patou à Paris ou chez un des parfumeurs agréés, le jour de sa convenance. Cette nouvelle visite magasin est  source natuelle de ventes additionnelles pour la maison de luxe.

Et d’autres idées à imaginer…

 

Une cliente ” à 50 000 euros ” mérite une attention particulière, qui s’étend bien au-delà  de l’achat ‘one-shot’.

Paradoxalement,  une application mobile est l’intermédiaire parfait pour entretenir le lien entre deux achats.

 

Problème de Privacy ?

On s’aperçoit au contraire que les personnes partagent aisément leurs données, si la marque leur propose en contrepartie des avantages spécifiques, et si elles ont confiance dans cette marque.

 

Plan Fidélisation sur 12 mois

Un des griefs entendus à l’encontre des applis mobiles est le manque d’engagement des clients après avoir téléchargé l’appli.

Ce n’est pas faux.

Mais leur a-t-on donné des bonnes raisons de le faire ?

Et s’est-on posé les bonnes questions (Qui sont les clients ? Qu’achètent-ils ? Quand ? Que voulons-nous de leur part – Revenir en magasin ? Ré-engager avec leur conseiller attitré ?) pour dérouler ensuite un vrai Plan de Fidélisation sur 12 mois, segmenté selon les profils clients, et alternant Gifts & Privilèges selon leurs préférences ? 

Avec un tel plan, le Retour sur Investissement devrait être plus que profitable, même pour un client “à moins de 50 000 euros”…

 

:: POUR ALLER PLUS LOIN

  • Cet article vous a interessé ? Abonnez-vous à ce blog pour ne manquer aucun article (en haut de la page d’accueil).

 

Screen Shot 2015-07-26 at 3.55.41 PM

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.