Le "New York Times" réussit sa transformation numérique

31 07 2014

new-york-times-building-hed-2013

Prime aux audacieux !

 

(à lire ici ).

NYT Now, la nouvelle appl numérique du New York Times

NYT Now, la nouvelle appl numérique du New York Times

Et notamment , une app mobile qui propose à l’abonné une sélection du meilleur des articles du titre, gratuit pour les abonnés à la version numérique complète du NYT.

L’article du Figaro signé Alexandre Debouté est à lire ici.





Promouvoir votre présence sur les réseaux sociaux

26 07 2014

 

Une scène d’un spot publicitaire de la campagne What is the crowd pour la chaîne Fox Sports Australia

 

 

Built it and they will come.

Croire que parce qu’on a ouvert  un compte sur un réseau social, les consommateurs vont venir, est un leurre.

La réalité n’est pas aussi simple.

Dès lors, comment une marque doit-elle s’y prendre pour faire la publicité de ses medias sociaux  ?

Lithium  logo

 

 

Lithium, une entreprise spécialisée dans le marketing participatif, qui aide les marques à construire une communauté de fans,  suggère, parmi un dizaine d’idées à lire ici, les deux suivantes  :

 

 

1- S’appuyer sur les membres de la communauté

Lorsqu’un consommateur pose une question sur Twitter, par exemple, Lithium propose de scaner en temps réel tout ce qui se dit sur les plateformes sociales de la marque pour voir si la réponse existe déjà ailleurs.

Si c’est le cas, il suffit alors de présenter ‘virtuellement’ la personne qui pose la question à la personne qui apporte une réponse – celle-ci ayant été acceptée et validée par la communauté.

Inévitablement, la personne qui pose la question et obtient une réponse immédiate et précise, a toutes les chances de rejoindre la communauté. Lorsque ce phénomène se repête  à grande  échelle , la marque  voit sa  communauté de ‘fans’ grandir rapidement.

 

C’est la stratégie adoptée par la chaîne Fox Sports Australia, comme l’explique Dave Evans, VP Social Strategy chez Lithium et auteur du livre "Social Customer Experience: Engage and Retain Customers Using Social Media".

 

La page d'accueil de la communauté de Fox Sport Australia : The Crowd

La page d’accueil de la communauté de la chaîne Fox Sports Australia : The Crowd

2 – Se servir de la puissance des medias traditionnels

Généralement, un spot TV  se termine par ‘ Pour en savoir plus, rendez-vous sur www …". Fox Sports Australia va un cran plus loin, en utilisant le media TV pour faire la publicité de sa communauté The Crowd.

La campagne s’intitule  "What Is the Crowd , avec la baselinesuivante :   "Love hanging out with friends while enjoying sports? Visit the Crowd!"

 

 

 

 

:: QUE RETENIR  ?

- Des annonceurs n’hésitent plus à promouvoir leurs plateformes digitales à la télévision (media pourtant cher) : quelle reconnaissance pour le ‘social’ !

- La marque a tout intérêt à se voir comme un ‘go-betweeen’, capable de mettre en relation les membres qui posent une question, avec ceux qui ont la réponse.

 

Vous avez dit ‘entreprise customer-centric’ ?

 

 

:: POUR ALLER PLUS LOIN AVEC LITHIUM

Lithium  twitter

Lithium organise en France un Lithium Training Week.

Durant 5 jours à Paris, du 15 au 19 septembre, les participants pourront choisir autant de cours qu’ils le souhaitent parmi les modules de formation suivants : Community Management Training & Certification, Lithium Social Web Strategy Training & Certification, Advanced Training Courses et une soirée " Developer Meet-up".

Lithium - Training Septembre 2014

L’inscription se fait ici.

L’équipe formation répond à toutes les questions par mail à :  education@lithium.com





Rent the Runway : le Netflix de la mode

20 07 2014

screen 6

 

 

Louer des vêtements de créateurs ?

Une tendance en plein boom aux Etats-Unis.

Mais qui aurait pu le prédire ? ( (déjà 10 ans auparavent, nombreux étaient les sceptiques à ne pas miser un euro sur la vente en ligne de chaussures).

Le leader, Rent The Runway, revendique 5 millions de clientes. En 4 ans, elles ont déjà emprunté en robes et accessoires pour une valeur totale de 300 millions de dollars. Comme le pointe ironiquement la journaliste Erin Grifin dans Fortune, cette start-up est devenue le plus grand pressing des Etats Unis !

screen 7

:: Tendance émergente dans la Mode

 Le concept d’emprunter des vêtements répond à un nouvel état d’esprit face à la mode.

screen 2

A qui s’adresse Rent the Runway?

- à une femme d’environ 30 ans – 10 ans de moins que la cliente des grands magasins

- une “woman 2.0,” qui privilégie l’expérience à la possession. Dans le cas de vêtements, elle préférera louer, plutôt qu’acheter, une robe de créateur pour une soirée, parce qu’elle considère qu’il est inutile d’acheter un vêtement à 1 000 dollars ou plus, si c’est pour ne le porter qu’une fois dans l’année…

Les choses vont donc plutôt bien pour cette start-up crée il y a 4 ans, qui a levé 54 ,4 millions de dollars auprès d’investisseurs.

Mais sa présidente, Jennifer Hyman, ne veut pas s’arrêter en si bon chemin.

Elle et son équipe ont fait le constat suivant : le stock de 50 000 vêtements et accessoires n’est loué que pour les week-ends – pour un mariage, une grande soirée, une ‘date’, ou alors pour un entretien de recrutement.

Au total selon leurs estimations, une femme a en moyenne dans l’année 18 grandes occasions comme celles-ci. Il y a donc tout un potentiel qui échappe à Rent The Runway, dont le concept, d’ailleurs, n’était nullement à son lancement de se cantonner aux occasions spéciales.

LE NETFLIX DE LA MODE

D’où le nouveau service tout juste lancé : Rent the Runway Unlimited.

screen 1

  • Quel est son principe ?

Le concept est très similaire de celui de Netflix à ses débuts.

Pour 75 dollars par mois, l’abonné reçoit 3 articles de son choix (maroquinerie, écharpes, lingerie, bijoux, petite veste… ). Tout sauf la robe.

rent-the-runway-unlimited-art01

 

  • Mode d’emploi

L’abonné gère une ‘liste’ ( a queue) d’articles souhaités. Elle reçoit ses 3 premiers articles et peut les conserver autant de temps que souhaité. Lorsqu’elle ne souhaite plus garder un article, elle le renvoie par la Poste et reçoit en retour l’article suivant présent sur sa Queue.

Les frais d’expédition (dans les deux sens) sont gratuits et une assurance est comprise dans les 75 dollars. L’abonné a aussi la possibilité d’acheter un article qu’elle souhaite en définitive garder.

screen 8

  •  L’accueil des créateurs

screen 4

Les marques de créateurs out tout à fait perçu l’intérêt de collaborer avec Rent The Runway, qui est souvent pour la jeune cliente, la première occasion de s’habiller ‘créateur’. Il se crée alors une affinité avec la marque, et selon les mots de la présidente « Rent The Runway is a most powerful experiential marketing channel».

De son côté, Rent The Runway négocie les prix sur les stocks. Elle a 275 designers, et a ajouté 75 nouveaux designers pour Unlimited, dont Balenciaga et Barbara Bui.

screen 8QUE RETENIR ?

- A la convergence des marques de crateurs et de la Fast Fashion : Avec Unlimited, Rent The Runaway fait une incursion dans le marché de la Fast Fashion, un marché — emmené par des chaines comme H&M, Zara, et Forever 21— qui a connu aux Etats Unis une progression de 12% chaque année, comparé à un progression flat de 1% à 2% sur les 20 dernières années pour l’ensemble du secteur du textille.

- Un modèle différent des Box : Contrairement aux ‘box’, la cliente Rent The Runway :

- choisit ses articles

- renvoit ses articles (alors que dans les box, en général, la cliente garde ou consomme les articles).

Quand l’expérience et la sharing economy  rencontrent  le bon vieux modèle de l’abonnement, cela donne Rent The Runway Unlimited. On va suivre avec intérêt la suite !

———————————————————————————–

:: POUR ALLER PLUS LOIN

- l’article signé Erin Griffin ( @eringriffith) dans Fortune magazine

- Vidéo : l’interview de  Jennifer Hyman, CEO Rent The Runway par l’équipe de Fortune

———————————————————————————–

Vous souhaitez approfondir le sujet ?  Je vous invite à commander l’étude complète "Innovations marketing Retail  USA 2014 ‘ présentant des cas réels, et qui sera publiée le 25 août. Adressez-moi un mail avec votre adresse @ et votre numéro de téléphone. Vous serez recontacté pour obtenir tous les détails.

 





Inmanquable ! Le congrès DMA 2014 de San Diego à prix ultra négocié !

11 07 2014

San Diego by night

 

Ferez-vous partie de la FRENCH MARKETERS Délégation qui s’envolera fin Octobre à San Diego?

Cette année – c’est exceptionnel ! – la Direct Marketing Association invite les Français à bénéficier d’une réduction de  50 % sur le tarif non membre DMA pour assister aux 3 jours plein de la Conference à San Diego !

dma14-blog-header

 

Jusqu’au 31 juillet seulement, la formule « Three Day Conference & Exhibition » est proposée à 970 $ (au lieu de 2 000 $ pour les non membres). Puis 1 120 $ à partir du 1er Août.

 

Au programme : le meilleur de l’innovation omnicanal américaine !

Capture

 

Et il s’en passe des choses aux Etats-Unis cette année !

Vous y parlerez Vidéo Commerce ( oui, la vidéo cliquable risque de rapidement ringardiser le notre vieux e-commerce), Click&Collect , Reserve-in-store (ces formules de livraison alternative font un carton aux US ), mais aussi Beacon, Instagram (the new Facebook ?), Data drive marketing, e-wallet…et tant d’autres choses encore !

Et à quelques milles de la Silicon Valley, vous croiserez et entendrez les personnalités américaines les plus créatives.

Une année, ce fut Jack Dorsey, le co-créateur de Twitter.

Jack Dorsey CEO, Square Chairman, Twitter Photo : Bill Putiglianon, Getty

 

Une autre année Arianna Huffington, la créatrice du Huffington Post ( devenue depuis ‘patronne’ de notre Anne Sinclair).

Arianna Huffington, cofounder, president, and editor in chief of the Huffington Post Media Group

 

Cette année ? On annonce encore des speakers appartenant à de grands groupes qui partageront leurs experiences ( et ils donnent énormément de chiffres ! ) et des innovateurs influents du marketing  qui delivreront les grandes tendances à venir. Celles qui débarqueront en France d’ici un an.

L’intérêt de la DMA est évident : 3 jours pour prendre de l’avance sur nos concurrents.

Mais faites vite ! Le nombre de places est limité, et ce tarif exceptionnel est valable jusqu’au 31 juillet uniquement.

 

:: QU’ALLEZ-VOUS VIVRE A SAN DIEGO ?

Votre inscription au tarif exceptionnel de 970 $ comprend :

  • Les conférences de la DMA du 27, 28 et 29 octobre

Le badge International  donne accès à l’intégralité des 3 jours de  conférences,

au Hall d’exposition, aux ateliers et à la Welcome party et after Echos awards party en présence des nouveaux dirigeants de la DMA 2014.

  Quand à Paul Mc Donnough, Vice-Président de la grande conférence annuelle,

il prépare un accueil VIP et festif à la Délégation française

le 26 et 28 octobre

  • Dimanche 26 octobre : la soirée d’ouverture pour les délégations internationales
  • Lundi 27 octobre au soir : rencontre avec des français entrepreneurs et des dirigeants de start-up établis à San Diego, dans un lieu magique de la Baie de San Diego.
  • - Mardi 28 octobre : Grande Soiree Networking DMA  avec l’équipe de la DMA et les participants.

 

:: COMMENT PROFITER DE CE TARIF UNIQUE  ?
Pour s’inscrire :
1/ Cliquez ici

Entrez le codeINTS2. Les inscriptions sont validées directement par la DMA.

Sélectionner « International Group Registration ». La remise complémentaire est accordée en toute fin de commande.

La formule « Three Day Conference & Exhibition » est proposée à :

  • 970 $  jusqu’au 31 juillet.
  • Puis 1 120 $ à partir du 1er Août (au lieu de 2 000 $, le tarif pratiqué pour les non membres).

3/ Veuillez confirmer votre inscription par mail à cecile.delettre@adetem.net

4/ Pour les hôtels, des prix négociés sont proposés sur le site de la DMA

.
Ne sont pas inclus : les frais de voyage (avion et hôtel)

Le programme des conférences est actualisé régulièrement sur le site de la DMA 2014 :

 

:: Vous souhaitez exposer ?
Vous avez raison ! La DMA a été une des principales clef du succes de NEOLANE qui y a exposé depuis 2009 et qui y est toujours ( en tant que ADOBE ! ).
Contacter directement Donna LoPorto : dloporto@the-dma.org, tel +001 303-543-1164 qui pourra  aider à optimiser le  budget pour un stand sur la partie Hall d’exposition.

 

:: Vous souhaitez d’autres informations ? N’hésitez pas à contacter par mail Cécile Delettré ou moi-même.

Et rendez-vous à San Diego ! Les français présents à la dernière DMA à San Diégo il y a 3 ans vous diront tous qu"ils y ont gagné 6 mois d’avance en innovation. Vous parleront-ils de la Baie de San Diego ? C’est une autre histoire…

sandiegoskyline_gde

 





Programme Fidélité du Bon Marché : un (presque) sans fautes

10 07 2014

header-page-accueil-ok

Vous êtes-vous récemment rendus dans le grand magasin parisien Le Bon Marché ?

Partout, des vendeurs interrogent avec courtoisie les clients : « Souhaitez-vous être membre de 24 Sèvres ?». La proposition est attrayante – la carte est gratuite.

Qui y résisterait ?

accueil-entete

Et de fait, le Bon Marché engrange les adhésions depuis mai, date de lancement de son nouveau programme de fidélité.

Mais les nouveaux membres ont-ils conscience que le welcome pack qui leur est remis, et tout le programme qui va autour, a pris 2 ans de travail intensif aux équipes internes du Bon Marché et à son agence Curius pour voir le jour ?

Le making off d’un travail superbement orchestré (+ un petit je ne sais quoi qui pourrait avantageusement lui être ajouté) …

:: LE MAKING OFF

Mai 2014 : Le Bon Marché et La Grande Epicerie inaugurent le « 24 Sèvres «

Agence : Curius

logo Curius

Cette agence conseil en identité de marque et design, dirigée par Pascal Viguier, a placé la curiosité au cœur de son métier et revendique, avec sa méthodologie Live Design™ de « faire du design le premier média de la marque ».

  • Contexte :

Le Bon Marché est unique. Revendiquant son ancrage Rive Gauche – un brin élitiste – bouillonnant de créativité et d’inventivité, le grand magasin attire une clientèle très différente de celle des autres grands magasins parisiens, voir mondiaux.

  • Le travail de Curius :

Une réflexion stratégique pointue sur les marques Le Bon Marché et La Grande Epicerie (identité, design de marque, design graphique…) et le lien que le magasin iconique entretient avec ses clients.

  • Le parti pris de Curius

Travailler en profondeur la marque pour développer une identité propre et cohérente pour le programme de relation client (dont est chargée l’agence ) en tenant compte du comportement du client, des usages que celui-ci va faire des documents papier, et de sa « valeur » (mesurée en fonction du chiffre d’affaires fait par le clien avec l’enseigne et de sa LifeTimeValue).

Au départ : le branding

Le Bon Marché voue depuis toujours un culte au papier. Ses catalogues et autres documents de relation client en attestent, et il ne pouvait en être autrement pour matérialiser son Programme de fidélité.

Mais comment innover, pour ce grand magasin au positionnement unique au monde?

Une étude précise de l’usage que vont faire les vendeurs des documents print a dégagé un impératif :

-          Les documents remis aux clients doivent être esthétiques, pratiques, simples à comprendre et pertinents.

Traduction :

Le Bon Marché 1

Le Programme 24 sèvres du Bon Marché et de la Grande épicerie

Le welcome Pack :

Ce document, remis en caisse par le vendeur aux clients qui veulent s’inscrire au Programme de fidélité, comporte 2 fenêtres :

une au recto dévoile le sigle « 24 Sèvres » ;

l’autre, au dos, laisse apparaître le code barre de la carte de membre, que le vendeur ou caissier peut facilement scanner.

D’où pour le client, une rapidité en caisse ; pour le Bon Marché, une hausse du nombre de nouvelles adhésions, le caissier étant moteur dans le dispositif, sans craindre que ne se forme une attente en caisse et l’exaspération de clients.

CURIUS-94cc

Le Welcome Pack

Le parti pris de 2 éléments distincts :

un 3 pages plié, carré 19 x 19, avec 2 découpes : au Recto pour laisser voir la carte de fidélité collé, au verso pour laisser voir le code barre de la carte

Le 3 pages offre un premier niveau de lecture : d’un coup d’œil présentation des 9 avantages de la carte + Support de la carte

Le 3 pages offre un premier niveau de lecture : d’un coup d’œil présentation des 9 avantages de la carte + Support de la carte

A l’intérieur, collé :

- Le 32 pages broché. 18 x 18. Quadri. Couverture au grammage plus élevé:

le lecteur entre dans le programme, est sensibilisé à l’univers du Bon Marché, aux avantages du Programme de Fidélité et aux 3 statuts de membre du Programme de Fidélité.

Une ultrat personnalisation : Le Bon Marché va jusqu’à proposer des offres en accord avec les attentes et envies du membre, qui est invité à faire part de ses gouts et ses centres d’intérêt dans son espace personnel en ligne.

Figurent aussi les CGV et un carnet pratique qui répond à toutes les questions. L’objectif de ce 32 pages est d’être exhaustif tout en faisant rêver le client.

Le Bon Marché 2


Traitement différencié du client

Il fallait aussi distinguer la communication corporate de la communication Relation Clients, celle-ci devant tenir compte du comportement du client, des usages qu’elle va faire des documents papier, de la reconnaissance conférée par l’enseigne selon la valeur de son client.

Exemple : la carte 24 Sèvres comporte 3 statuts (24 Sèvres, Initié, Privilégié). Et les meilleurs clients reçoivent le welcome pack dans une boite écrin incarnant les codes du luxe :

- pour ces clients VIP, développement d’un papier en plusieurs textures, révélant progressivement un toucher allant du mat au satiné,

- la communication véhiculée pour chaque niveau de statut se fait par une différence de couleurs.

 Le Bon Marché 4

 

LA LETTRE Rive Gauche:

 

La Lettre : Quadri. Couverture papier grammage élevé

La Lettre quadri. Couverture papier au grammage élevé

Superbe catalogue qui mixe contenus au ton enlevé et inspirant, et description produits,  et fait la part belle aux services privilégiés proposés par le grand magasin

Superbe catalogue qui mixe contenus au ton enlevé et inspirant, et description produits, et fait la part belle aux services privilégiés proposés par le grand magasin

 

Sur proposition de l’agence, la lettre a vocation à devenir un vrai magazine, avec un choix de format plus distinctif et un vrai traitement journalistique et … une sur-couverture pour le statut Privilégié.

 

Au final, un Programme de fidélité d’exception, où chaque détail semble avoir été pensé pour faciliter les achats de ses membres, et amplifier l’expérience à vivre, dans le magasin amiral, à La Grande Epicerie, et online.

On comprend mieux pourquoi le projet a demandé 2 ans de préparation…

 

 

  :: Un je ne sais quoi qui lui fait (peut-être) défaut…

 

 

social visaul icone

 

Nous le savons, après avoir analysé le Programme de Fidélité de Dermalogica USA : la fidélité prend désormais (aussi !)  compte des intéractions du client sur les médias Sociaux.

Lorsqu’une marque a la chance d’avoir des fans et des ambassadeurs qui ‘font le job’ pour elle, il serait innaproprié de ne pas les en remercier…

Dermalogica USA récompense ainsi ses clients ( 10 points pour tweeter un produit, 50 points pour écrire un avis de client, ect…) :

 

Le Programme de fidélité de Dermalogica US

Le Programme de fidélité de Dermalogica US

 

 

Le Bon Marché compte à ce jour  30 443 Likes sur sa Page Facebook   et 1 554 followers sur Twitter. On imagine que l’un des futurs chantiers du Bon Marché  sera de remercier ses clients pour leurs engagements inspirés sur ses plateformes digitales.

———————————————————————————————————————————-

:: POUR ALLER PLUS LOIN :

 

www.lebonmarche.com

www.lagrandeepicerie.com

www.curiusweb.com

Le programme de fidélité ‘social’ de Dermalogica

Sources Photos : www.curiusweb.com

 

 

 





Utiliser Instagram pour vendre

3 07 2014

 

Capture 1

 

Message reçu.

Puisqu’une image vaut 1 000 mots, je vous laisse découvrir en images comment utiliser Instagram pour vendre.

Oui, Instagram n’est pas uniquement un Media Social visuel, c’est aussi un formidable canal de vente. Ce n’est pas un hasard si 71 % des entreprises du Top 100 Interbrand sont sur Instagram.

 

Lors du Congrès Internet Retailer à Chicago en Juin, Jason Miles, CEO de Liberty Jane Clothing (vêtements et accessoires pour poupées) et Aime Schwartz, Directrice Marketing du King Arthur Flour (tous les produits autour de la farine) ont donné une conférence très pragmatique sur l’art de vendre sur Internet. En voici la synthèse, en images…

Capture 2

 

  • Instagram est à classer dans la catégorie des Medias Sociaux "visuels" :

 

Capture 3

 

  • 200 M de personnes dans le monde sont membres actifs

 

  • Capture 5

 

  • Instagram peut sembler souffrir d’un déficit de formats de contenus, puisqu’il ne comporte que des images et de la vidéo…

Capture 6

 

 

  • Mais c’est justement ce qui fait sa force (les contraites obligent à redoubler de créativité). Une image Instagram détient au contraire 10 élements à caractère commercial, comme le montre ce slide ci-dessous :

 

Capture 7

 

  • Et sur Instagram, les techniques de ventes classiques perdurent …

AIDA :

Attention : la photo

Intérêt : l’accroche

Désir : L’adresse URL de l’emetteur  (mais non cliquable, puisqu’on n’a pas la possibilité, sur Instagram, d’utiliser un lien cliquable pour faire venir sur un page produit). A la place, on peut remplacer par : un code à saisir pour obtenir une réduction, un hashtag, une url (non cliquable), un numéro de téléphone, …

 

L’Action : le texte descritptif de la chose proposée (produit, service, app, ..)

Capture 8

 

 

 

  • A noter : le  nombre de Like, qui figure au desous de chaque photo, est nécessairement un élément incitatif pour créer de l’engagement, en l’occurence ici pour une cause humanitaire.

 

Capture  9

 

Vous souhaitez approfondir le sujet ?  Je vous invite à recevoir l’étude complète présentant des cas réels, qui sera publiée le 25 août. Adressez-moi un mail avec votre adresse @ et votre numéro de téléphone. Vous serez recontacté pour obtenir tous les détails.

 





Amazon can’t do that !

3 07 2014

 

Amazon can't do that !

Se battre avec ses atouts à soi.

C’est en ce début 2014 le mot d’ordre des retailers américains : " Puisque Amazon est fait pour durer… appuyons-nous sur nos propres forces pour proposer des services qu’Amazon ne peut pas faire’’. Et force est de constater qu’ils s’y prennent très bien. De nouveaux services, utiles aux clients, leur sont proposés, dans une logique Omnicanal.

Jugez vous-même :

 

  • VERIFIER LA DISPONIBILITE D’UN PRODUIT IN-STORE

Abercrombie 2

 

Sur son mobile, le client d’Abercrombie peut vérifier la disponibilité d’un article dans le magasin de son choix.

 

 

La même fonctionnalité est proposée sur le site d’Abercrombie :

 

Disponibilité du stock dans le magasin de son choix, depuis le site web

Disponibilité du stock dans le magasin de son choix, depuis le site web

 

EN SAVOIR PLUS  sur ce service

  • LA LIVRAISON LE JOUR MÊME

Grande tendance du moment. Nous avions vu ensemble l’exemple de Bergdorf Goodman qui, sachant que sa clientèle quitte New York dès le vendredi soir durant la belle saison, livre à domicile les jeudi et vendredi, les tenues et accessoires qu’il faudra porter en week-end.

 

A NewYork, le grand magasin Bergdorf Goodman propose la livraison en semaine de la tenue trendy aux personnes qui iront passer leur week-end aux Hamptons...

 

Ce service est annoncé – notamment – dans un post sur Facebook :

Facebook post from Bergdorf Goodman

Facebook post from Bergdorf Goodman

 

 

 

Logo target

Target, pour sa part, teste depuis mai la livraison le même jour pour toute commande passée avant 13:00, dans les villes de Boston, Minneapolis et Miami.

La livraison le jour même, le joker du retail ?

La livraison le jour même, le joker du retail ?

 

EN SAVOIR PLUS  sur ce service

  • CLICK & COLLECT

La tendance est connue, et elle s’installe durablement dans les habitudes de 20 % des clients.

Ce chiffre (en hausse de 8 points sur un an) est intéressant :

Il montre que ce service – qui consiste à commander en ligne  et à aller récupérer en magasin ses achats – attire en moyenne 1 client BtoC sur 5.

En BtoB, ce chiffre grimpe à 34 % chez Staples.

Et même les étudiants résidants sur un campus y ont recours :  le réseau de libraires Follett, gui gère une majorité des librairies des universités – constate que 75 % de ses clients préfèrent venir rechercher leurs achats commandés en ligne, dans la librairie de leur université.

Click and Collect

 

 

EN SAVOIR PLUS  sur ce service

 

 

  • RESERVE IN-STORE

Reserve In-store est un merveilleux service imaginé par les enseignes pour faire revenir leur clientèle en magasin. Et qui n’a pas besoin d’entendre à nouveau – frequemment – le petit carrillon de la porte qui s’ouvre.

Certes, cette petite musique n’existe plus – remplacée par un : "How are you today" ? –  mais il perdure deux  besoins pour le commerçant :

- déjouer le taux incroyablement elévé  d’abandon de panier d’un site e-commerce (en moyenne 68  %)

- favoriser l’achat d’impulsion de la personne qui se rend en boutique.

 

 

Nous avions présenté ce service en mai en voici la synthèse :

 

 

:: L’exemple chez Banana Republic et Gap

2014LogoMar

 

Comment fonctionne Reserve In-Store ?

Les clients peuvent réserver jusqu’à 5 articles en ligne et venir les essayer dans un magasin Banana Republic ou Gap. Dans l’heure, ils recoivent un email ou un sms leur confirmant la réservation, en indiquant les instructions pour bénéficier de ce service.  Les articles sont tenus à leur disposition jusqu’à l’heure de fermeture, le jour suivant.

Reserve in store

 

 

Ces services n’ont qu’un objectif : faciliter l’expérience et l’achat aux clients, grâce à une intégration totale des canaux – online, smartphone, tablette et in-stores. Rien que ceci, et c’est déjà beaucoup !

 

Vous souhaitez approfondir le sujet ?  Je vous invite à recevoir à l’étude complète présentant des cas réels, qui sera publiée le 25 août. Adressez-moi par mail votre adresse @ et votre numéro de téléphone. Vous serez recontacté pour otenir tous les détails.

 








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 47 autres abonnés

%d bloggers like this: