Charlie Rose reçoit Arianna Huffington

20 04 2014

Connaissez-vous Charlie Rose ?

Charlie Rose 2

Charlie Rose est l’un des plus brillants (le plus brillant ?) des interviewers américains. Chaque soir de la semaine, pendant 1 heure sur PBS (et repris dans le monde par Bloomberg Television), il converse en one-to-one avec l’invité qu’il s’est choisi. Ce peut être un politicien, un athlète, un cinéaste, un banquier … ou tout autre newsmakers.

Logo show

C’est passionnant.

Charlie Rose a une vraie curiosité pour les gens, il les aiment et veut juste comprendre et faire partager le "pourquoi des choses".

La conversation est intelligente, élégante, bienveillante. (A la manière, en France, d’un Philippe Labro).

Les invités, en confiance, se livrent sans fards, dans le studio plongé dans le noir.

Avant, nous étions un petit nombre de français, de passage à New York, LA ou Chicago, à suivre avidement son show le soir, quitte à trouver une bonne excuse pour abréger un fade diner qui s’éternisait…

Aujourd’hui, plus besoin de traverser : le Replay nous livre Charlie Rose en 24/7 partout dans le monde.

Coïncidence, alors que mardi soir, Anne Sinclair, la directrice éditoriale du Huffington Post français, se confie à Laurent Delahousse dans Un Jour un Destin, c’est sa ‘boss’ Adriana Huffington que Charlie Rose a interviewé cette semaine.

Charlie Rose et Arianna Huffington

Charlie Rose et Arianna Huffington

Le show est à voir ici

http://www.bloomberg.com/video/popout/PhO8IvKwRIys95olLKJyJg/0

Arianna Huffington est la co-fondatrice et rédactrice en Chef du Huffington Post Media Group – qui a changé radicalement le journalisme mondial, publie un livre : ‘Thrive: The Third Metric to Redefining Success and Creating a Life of Well-Being, Wisdom, and Wonder.’

Livre Adriana

Un énième livre sur le succès ?

Non.

Pourtant elle en parle, mais sous l’angle : Qu’est-ce que le succès pour soi-même ? Prend-t-on assez soin de soi pour avoir l’énergie nécessaire ?

Ce livre est très personnel, elle l’a écrit à la manière d’un wake up call après un sérieux problème de santé dû à un surmenage et un manque de sommeil.

Parmi ses convictions :

  • Une évidence : le succès ne se mesure pas à l’épaisseur de son portefeuille ou de la moquette de son bureau mais « they are about cherished memories, shared adventures, small kindnesses and acts of generosity, lifelong passions, and the things that made us laugh.
  • En étant connecté au monde 24/7, pense—elle, on  a perdu ce lien vers ce qui compte vraiment pour soi.

Venant d’elle, qui a révolutionné les groupes médias – le New York Times et le Wall Street Journal en tête – la remarque n’est pas anodine…

Parmi ce qu’elle expérimente et conseille :

  •  la « digital detox » (qu’elle a mené pendant des vacances avec sa fille et… son ex-mari, ce qu’elle conseille aussi !)
  • Dormir, redonner, méditer…
  • Au début, faire des changements microscopiques ( consciente que les habitudes sont difficiles à changer)

Ceci peut paraitre candide à certains, mais elle s’appuie sur des recherches récentes sur le fonctionnement du cerveau qui montrent « the profound and transformative effects of meditation, mindfulness, unplugging, and giving ». Un exemple scientifiquement prouvé : lorsque l’on est dans le "giving", les chercheurs ont observé une baisse dans le métabolisme des marqueurs conduisant à la maladie.

Cette conversation de bons sens entre ces deux stars des médias, aux agendas sur-bookés, est révélatrice. Et on sent bien que Charlie Rose l’écoute attentivement, tant il doit vivre ces paradoxes. Comme nous ?

Le show est à voir ici

Et le livre se commande ici sur Amazon





Exposition : quand Pierre BOULAT racontait la mode pour LIFE

20 04 2014

Mes Années Life

Oui, feuilleter un magazine reste un plaisir fort. Et une source de découvertes.

Dans le Figaro Magazine,  de cette semaine, un article sur l’exposition " Pierre Boulat, Fashion" à la COSMOSGalerie.

L’après-midi, visite.

Et ravissement.

LIFE connaissait ses classiques. Quand il tenait un photographe hors pair, le célèbre magazine américain se l’attachait. C’est ainsi que Pierre Boulat, reporter photographe, fut des années durant un grand collaborateur de LIFE.

Dans cette exposition intimiste consacrée à la mode, où la maitresse des lieux, Annie Boulat, l’épouse du photographe, vous accueille en personne, comme une amie, on y découvre une haute couture fraiche, gaie. Celle des années 50 et 60, les années Dior de Yves Saint-Laurent bien-sûr, dont les photos sont maintenant devenues des icônes.

Yves Saint Laurent

Mais aussi Laroche, Courrèges, Valentino, dans l’intimité de leurs studios, ou descendu dans la rue, pour d’autres scènes de la mode parisienne, rafraîchissantes.

Capture

Ou sophistiquées. C’est selon.

Guy Laroche 1957  Marie Helene Arnaud -Top model de l'epoque- au bar de chez Maxim's (C) Pierre Boulat / Cosmos

Guy Laroche 1957
Marie Helene Arnaud -Top model de l’epoque- au bar de chez Maxim’s
(C) Pierre Boulat / Cosmos

A cette époque, les mannequins étaient rieuses, voir facétieuses – comme ces deux « gamines » habillés par Courrèges, qui prennent appui sur une palissade, au risque de salir leurs tenues claires…

Courrèges, les palissades - 1965

Courrèges, les palissades – 1965

Mode a la Tour Montparnasse - 1967 (C) Pierre Boulat /

Mode a la Tour Montparnasse – 1967
(C) Pierre Boulat /

Et … une "bombe", comme on dit maintenant. Elle se reconnaitra…

Valentino 1967

Valentino 1967

Le programme de l’exposition parle de « Elégance, distinction, séduction auxquelles s’ajoute la touche de nostalgie d’une époque révolue » C’est tout à fait cela. Courrez-y !

Et si vous avez la chance qu’Annie Boulat, la fondatrice et directrice de l’Agence COSMOS soit présente, questionnez-là. Quel bonheur !

L’exposition "Fashion" de Pierre Boulat
Jusqu’au 13 Mai 2014
Galerie Cosmos, 56 Boulevard de la Tour-Maubourg, Paris 7e.
www.cosmosphoto.com

Exposition organisée par COSMOGalerie et DUREV Events

 

// Pour en savoir plus :

La galerie Cosmos

Parmi les articles consacrés à l’exposition, ceux de :

Photo

l’Oeil de la photographie





Publiez-vous sur Linkedin ?

19 04 2014

LinkedIn Corporation, in Mountain View California February 6, 2013. Credit: Reuters/Robert Galbraith

 

Si la question vous est posée, c’est parce que ici, maintenant, tout de suite, vous pouvez publier et être potentiellement lu par 300 millions de personnes dans le monde .

Tentant ?

 

Dans un post publié hier sur le blog de l’entreprise,  on perçoit vite que Linkedin se rêve de plus en plus en éditeur de contenus.

Semaine après semaine, le réseau professionnel leader développe une plateforme de contenus qu’il enrichit de nouvelles initiatives, parmi lesquelles :

 

  • L’accès aux articles et vidéos publiés par des millions d’éditeurs, au travers de Pulse
  • Il invite 500 influenceurs,  dont les idées et réalisations comptent dans le monde, à rédiger des articles.

 

Linkedin Influenceurs : le réseau professionnel héberge les billets de 500 personnes internationales et influentes

Linkedin Influenceurs : le réseau professionnel héberge les billets de 500 personnes internationales et influentes

 

 

Ici, un exemple avec Brian Solis, en pointe sur les innovations digitales :

 

Brian Solist, brillant défricheur des tendances digitales, poste régulièrement des billets sur Linkedin Influenceur.

Et, c’est tout nouveau, Linkedin permet à ses 300 millions de membres de publier aussi leurs billets, depuis leur compte.

 

Source  TechCrunch

Linkedin devient une vraie  publishing platform favorisant aussi les passerelles avec SlideShare, dont il est propriétaire.

Rédiger, publier et être lu, n’a jamais été aussi simple.

 

Pour en savoir plus :

L’article de TechCrunch

Surprise ! Les hommes dominent sur Linkedin

L’infographie réalisée par Linkedin

 

 





Surprise ? Les hommes dominent sur Linkedin

19 04 2014

linkedin-logo

 

 

Linkedin n’est pas Pinterest. Le réseau professionnel compte parmi ses membres légèrement plus d’hommes que de femmes : 56 % vs 44 % .

Dans un post publié hier sur le blog de l’entreprise, Linkedin a annoncé avoir dépasser les 300 millions de membres et dévoile un peu plus son identité …

  • 300 millions de membres dans le monde
  • 50 % hors des Etats-Unis.
  • Mobile first : le mobile va représenter la moitié du trafic global en 2014
  • Un avenir en rose !  Le potentiel ? Les 3.3 milliards d’actifs dans le monde.
  • Sa vision ? Proposer aux membres une expérience personnalisée autour du triptyque : identité, réseau et savoir.

Mais qui dit membre ne veut pas dire visiteur régulier. Le nombre de visiteurs mensuels est lui de 187 million monthly uniques sur Q4.

 

L’infographie dans laquelle Linkedin dit tout…

 





Dominique Delport (Havas Média) sur la presse : confiant mais impatient !

14 04 2014

une

 

 

Cette semaine Marianne fait sa Une sur : Comment les Américains vont nous bouffer ?

A la place, ne devrait-on pas dire  : Comment s’inspirer des américains pour survivre ?

Car comme l’a souligné Dominique Delport, Président Havas Média France & UK  lors de la Conférence annuelle de l’OJD la semaine dernière « il faut en finir avec les déclinologues de la presse », en montrant combien certains groupes médias américains s’en sortent admirablement bien.

La présentation est à lire ici.

Elle fait 58 slides. Toutes sont importantes.

Alors, en before -  car il faut absolument lire ce document, 6 slides particulièrement éclairantes :

 

:: LE MOBILE CHANGE NOTRE MANIERE DE VIVRE L’INFORMATION

  • MOBILE FIRST ! Le mobile est devenu le 1er écran  (il occupe 35% du temps passé sur un écran, devant la TV, à 27 %)

 

 

Presse S 2

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France et UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

 

 

  • Les nouvelles plafeformes sociales s’utilisent depuis un Mobile 

Instagram, Twitter, Pinterest, Vine sont des plateformes natives digital. Axées sur la découverte (Discovery Shopping, Discovery Content), elles sont lues en écrasante majorité depuis un mobile. Sans même parler de Snapchat….

 

Presse S 3

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France te UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

 

:: DES REUSSITES ECLATANTES

Par exemple The Atlantic :

 

Presse S 4

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France et UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

 

:: A formats innovants, nouvelles monétisations  des contenus

 

Presse S 5

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France et UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

 

:: AH, LA DATA !

 

Presse S 6

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France et UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

:: LA SALLE DE REDACTION SE FAIT OPEN

En prendront-ils ombrage ?

Pour les journalistes, une réalité s’impose :

Non seulement les lecteurs, munis de leurs smartphones, se transforment en médias.

Mais il faut aussi compter avec les blogueurs, qui forment un bataillon de relais décentralisés, mobiles, ultra réactifs et … souvent très talentueux. Une chance historique pour les rédactions qui peuvent s’appuyer sur ces forces externes pour gagner en influence.

Presse S 7

Source : Dominique Delport, Président Havas Media France et UK – Assemblée OJD Avril 2014

 

La présentation de Dominique Delport est à lire ici. Elle est très importante pour comprendre la bascule qui s’opère.

  • Pour en savoir plus :

Suivre Dominique Delport sur Twitter, sur Slideshare

 

Suivre Havas Media sur Twitter

 

Suivre l’actualité de la Presse américaine avec le magazine FOLIO

 

 

 

 





America is back ! (Vogue le prouve)

13 04 2014

Le Spring Fashion de Vogue US : un petit pavé passionnant pour qui s’intéresse au positionnement des marques

 

"Quand la construction va, tout va", selon l’adage populaire;

On pourrait dire aussi : "Quand le Vogue US va, l’Amérique va".

 

Le magazine lifestyle américain fait souvent figure d’indicateur avancé pour évaluer l’appétit de consommer d’une partie des américains.

A ce petit jeu, le numéro Spring Fashion, avec Rihanna en couverture, est éloquent :

648 pages, dont les 245 premières sont des pages de publicité (la première page de rédactionnel, superbe édito de Anna Wintour, est en page 246).

Il faut donc déjà passer en revue 36 % du magazine pour lire un premier article.

Sauf qu’en l’espèce, les pages de publicité d’un numéro Spring Fashion peuvent s’entendre comme du contenu : angle atypique, choix des mannequins, ambiance, lumière, format, tout révèle un immense travail pour affirmer la marque.

Cette analyse, passionnante, est accessible à chacun pour 6,99 euros chez son kiosquier préféré…

Image

Le Spring Fashion Issue : 648 pages !

 





LUXE 2025 : les tendances à intégrer dès aujourd’hui

8 04 2014

 

Le flag ship Burberry à Londres

Le flagship Burberry à Londres, évoqué à la Conférence Luxury Outlook

 

Imaginer ce que sera le Luxe dans 10 ans, alors qu’il est difficile de prévoir l’activité à 3 mois ?

La proposition parait osée et pourtant l’enthousiasme était palpable à la sortie de la conférence annuelle “Luxury Outlook”, proposée par l’Association des Professionnels du Luxe, fin Mars à Paris sur le thème :  Le Luxe en 2025.

Quels médias dans 10 ans? Quelles technologies émergentes ?

Comment s’adresser à la clientèle du Luxe ?

Sur quelles valeurs fonderont-ils leur choix ?

Catherine Jubin, fondatrice de l’Association Luxury Business, qui réunit l’ensemble des Professionnels du Luxe http://www.luxurybusiness-asso.com

 

Catherine Jubin, fondatrice de l’Association et animatrice de cette conférence tout en anglais, avait réuni, en vraie experte du secteur, une pléiade de speakers d’horizon divers qui n’ont pas hésité, à l’anglo-saxonne, à livrer convictions et cas réels   :

- M. Steve Brown – Chief Futurist - Intel
- M. Andy Middleton – DG EMEA - Stratasys
- M. Rémy Oudghiri – Directeur du Departement Tendances et Prospective - Ipsos
- M. Timo Resch – VP Product Management - BMW
- M. Marco Tinelli – CEO - Fullsix Group,

Logo association

Parmi les convictions fortes entendues ce matin là…

:: Andy Middleton, DG EMEA de Stratasys, le leader mondial de l’impression 3D professionnelle, voit pour très bientôt – sans même attendre 2025 – des imprimantes 3D présentes en accès libre dans les boutiques en bas de chez soi.

Nous pourrions donc recréer nous-même ce (cher) article convoité ? Le luxe doit-il prendre peur ?

Pas si sûr, car à la base, comme l’a fait remarquer Andy Middleton : « il faudra toujours l’imaginaire et le savoir faire d’un créateur pour concevoir l’objet ».

:: Steve Brown, Chief Evangelist and Futurist chez Intel, regrette de voir encore trop de sites Mobile, dans l’univers du luxe, qui ne sont que de pâles répliques du site web, alors que les clients sont demandeurs d’applications mobiles de type « super-assistants », qui facilitent leur quotidien et leur font gagner du temps.

:: Pour Timo Resch, VP Product Management Grand Série chez BMW, il faut tout d’abord se demander :« Comment aider nos clients ? » puis imaginer les services à même de le faire, en partant du produit de base que l’on vend.

Chez BMW, un exemple est le programme BMW ConnectedDrive. La voiture connectée, avec comme exemple de service à bord de la voiture, la connection à Twitter et Facebook, disponible en cas de problème.

BMW Connected drive

:: Remy Oudgiry, le directeur du département Tendance & Insights chez Ipsos Public Affaires a évoqué, parmi les tendances émergentes, le « blurring », une sorte de flou artistique qui fait se déplacer les frontières.

- La vie professionnelle vient empiéter sur la vie personnelle. Et vice et versa.

- Le fremium, le paywall,  quand le gratuit bascule vers le payant…

- Les grands hôtels qui ajoutent à leur package ‘business’ une offre week-end

- Le succès du replay et du podcast… :" voir, écouter quand je le veux" sans se laisser imposer le dictat de la grand messe du 20 heures.

:: Et Marco Tinelli, CEO de l’agence Fullsix, qui tentait de prédire, ce matin-là, ce que sera le paysage médiatique dans 10 ans, le reconnaissait volontiers: « Personne ne le sait vraiment », en citant Whatsapp (créé en 2011) et Snapchat (créé en 2013) que personne n’ avait vu venir.

Mais deux choses sont à ses yeux inéluctables :

-          La TV va devenir internet, avec toutes les possibilités qu’offre le digital

-          Tous les médias seront « data driven »

———————————————-

A signaler aussi, la générosité des marques accompagnatrices, qui ont remis à chaque participant un cadeau très apprécié :

Logo La Colline

 

logo ArjoWiggins

 

 

 

 

Et au risque de me répéter, les conférences réunissant des speakers internationaux de haute pointure, visionnaires, prêts à livrer beaucoup, c’est un immense plaisir !

 

 

  • Pour connaitre les prochains rendez-vous de l’Association des Professionnels du Luxe :

www.luxurybusiness-asso.com








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: